Fuite de données : quel impact pour la Suisse ?

Près de 2,2 milliards de données collectées par des hackers: c’est le contenu de «Collection #1-5», plateformes d’identifiants volés diffusées à partir de janvier dernier sur internet. Selon une enquête de la RTS, 3,3 millions de comptes électroniques suisses y figurent, dont ceux de conseillers fédéraux et de l’armée.

Toutes ces données représentent pour l’essentiel des noms d’utilisateurs avec les mots de passe associés. Selon des spécialistes en cybersécurité, ces différentes plateformes appelées «Collection #1-5» constituent l’une des plus grandes effractions de données décelées à ce jour.

La RTS a analysé tous les courriels provenant de domaines suisses listés dans cette gigantesque archive, indique-t-elle mercredi sur son site. Et le constat semble clair: du Conseil fédéral à l’armée, en passant par des parlementaires, des conseillers d’Etat et des milliers d’employés de la Confédération et des cantons, c’est toute la Suisse qui est concernée par cette immense fuite de données.

Source : Le Temps

Interview de Jean-Pierre Hubaux, professeur à l’EPFL, directeur académique du Centre pour la confiance numérique.

FORUM : Interview

Profils, mots de passe, emails: tous piratés?

La révélation de la SonntagsZeitung est passée presque inaperçue il y a quelques semaines. Un quart des parlementaires suisses ont été touchés par un vol massif de données informatiques. La fuite s’appelle Collection#1; elle rassemble près de 800 millions d’adresses emails et de mots de passe. Le scandale devrait vous intéresser: avec des millions d’adresses suisses, il y a de bonnes chances que vous soyez concernés.

Alors profils, mots de passe, emails: tous piratés? Infrarouge a ouvert le débat mercredi 6 mars. Pour vérifier si votre adresse électronique a été piratée, deux adresses possibles:

– haveibeenpwned.com

– sec.hpi.de/ilc

Source : RTS – Infrarouge

La Suisse face à la blockchain

La Suisse devrait prendre l’initiative de faire adopter suffisamment tôt les standards internationaux liés à la blockchain. Genève a un rôle majeur à jouer.

La blockchain gagne en pertinence, tant à l’échelle mondiale qu’au sein de l’économie suisse. La montée en puissance de la blockchain symbolise la façon dont les nouvelles technologies sont en train de changer notre monde. Il est donc vital pour les entreprises de saisir l’importance de certaines avancées technologiques et d’anticiper leur impact sur leur modèle d’affaires.

Source : Le Temps

La Crypto Valley zougoise lutte contre le blues du secteur

Malgré une année difficile, marquée par la chute des cryptomonnaies et des valorisations des entreprises, les acteurs de la blockchain gardent le cap. La mairie de Zoug continue, elle aussi, à croire au miracle de ces nouvelles technologies.

Source : Le Temps

So sicher ist das Internet in der Schweiz

Wie sicher ist eigentlich das Internet in der Schweiz? Diese Frage hat Switch an einer Veranstaltung in Zürich beantwortet. Die Schweiz könnte mehr für die Sicherheit tun und hat in einigen Bereichen Nachholbedarf.

CyberSichereit

Die 1. Nationale Cyber Strategie 2012-17 sei nicht schlecht gewesen, sagte Leuthold. Die Schweiz habe sich damals als eines der ersten Länder eine Strategie für Cyber- und Informationssicherheit verpasst. Und Melani habe die Aktivitäten gut koordiniert. Der Koordinationsstelle habe aber die Führungs- und Weisungskompetenz gefehlt. “Es bringt halt wenig, wenn 20 verschiedene Stellen in der Bundesverwaltung Massnahmen umsetzen und diese nicht vernetzen”, sagte Leuthold.

Die 2. Nationale Cyber Strategie 2018-22, bei der Leuthold Mitglied der Arbeitsgruppe war, habe ebenfalls einen guten strategischen Rahmen gesetzt. Die Zielgruppe der Massnahmen sei auf KMU und die Bürger erweitert und Melani gestärkt worden. Die Strategie betone die Eigenverantwortung, was sinnvoll sei.

Source : Netzwoche