Campagnes politiques suisses et nouvelles technologies : quels enjeux ?

L’utilisation des nouvelles technologies dans les campagnes pour les élections fédérales inquiète :

Podcast : FORUM

Source : FORUM RTS

Faut-il s’inquiéter des campagnes politiques numériques? Débat entre Philippe Nantermod, vice-président du PLR suisse et conseiller national valaisan et Sébastien Fanti, préposé à la protection des données du canton du Valais :

Podcast débat : FORUM

Source : FORUM RTS

Campagnes en ligne: les partis sont-ils assez transparents? Interviews de Marc Buntschu, préposé suppléant à la protection des données, et Balthasar Glättli, conseiller national (Verts/ZH).

Podcast débat : FORUM

Source : FORUM RTS

Faut-il généraliser les outils de démocratie participative? Débat entre Jacques-André Haury, ancien député Vert’libéral vaudois, et Maxime Mellina, membre des Verts vaudois, doctorant en sciences politiques à l’Université de Lausanne :

Podcast débat : FORUM

Source : FORUM RTS

Veille et Intelligence Artificielle: quelles promesses pour l’avenir ?

L’Intelligence Artificielle… un terme largement employé actuellement, notamment car ses applications sont variées et touchent tous les domaines. Découvrez à travers ce webinar comment l’Intelligence Artificielle peut révolutionner le domaine de la veille technologique, ce qui existe déjà et les prospectives que l’on peut espérer. Cette conférence en ligne sera animée par Dominique SUSSOT, Directeur de Projets chez IXXO. Ingénieur INSA Lyon, Dominique a 15 ans d’expertise dans la direction et le déploiement de projets de veille stratégique au sein de grands comptes et PME françaises. Au-delà de l’encadrement de projets clients, il fait partie de l’équipe à l’origine de la création de IXXO et bénéficie d’une solide expertise en Intelligence Articifielle et en Big Data.

Intelligence Economique et politique : mémoire de Bachelor de Kilian Cuche

Cette étude, réalisée dans le cadre du Bachelor en Information Documentaire de la Haute École de Gestion de Genève, a pour objectif de déterminer les pratiques actuelles et les besoins futurs en Intelligence économique (IE) dans les cinq plus grands partis politiques suisses.

Pour mener à bien cette étude, une introduction théorique a été réalisée afin de cerner le sujet et présenter les différentes notions abordées lors de l’enquête. Plus particulièrement l’utilisation des Technologies de l’information et de la communication (TIC) dans le domaine de la communication d’influence, des relations publiques et du marketing politique ainsi que leurs liens avec les pratiques d’IE.

Afin de récolter les données, un questionnaire a été envoyé aux parlementaires et secrétariats fédéraux et cantonaux des cinq plus grands partis politiques suisses, à savoir l’UDC, le PS, le PLR, le PDC et Les Verts. De plus, des interviews ont également été menées avec certains politiciens et professionnels afin d’enrichir et approfondir l’analyse.

Voici les résultats importants qui ressortent de cette enquête :

  • Les dangers apportés par les TIC dans les processus politiques ne sont pas compris dans leur globalité ;
  • L’IE est encore une thématique vague pour la classe politique suisse ;
  • Les pratiques en IE ne sont pas uniformes entre les partis politiques ;
  • En comparant les trois piliers de l’IE, on constate des manques de pratiques au niveau de la veille et de la protection des informations par rapport à l’influence ;
  • De manière générale, les prestations en IE ne suscitent pas un grand intérêt auprès de la classe politique suisse

Il reste donc encore un grand travail de sensibilisation à faire concernant l’usage des nouvelles technologies et leur impact sur les processus politiques. De plus, la valeur ajoutée de l’IE est encore trop méconnue de la classe politique. Il est donc nécessaire de continuer à promouvoir cette discipline sur tous les terrains, y compris en dehors de la sphère de l’entreprise.

Un état du marché des entreprises suisses proposant des services qui peuvent répondre aux besoins en IE des partis politiques a également été réalisé. Il se trouve que plus de 3000 entreprises présentes en Suisse sur le marché très large de l’IE (veille, protection, influence) ont été recensées dont 40 qui couvrent complètement le spectre de l’IE. La veille est le domaine de l’IE le moins représenté sur le marché.

Source et document complet : RERO DOC