L’intelligence collective et la veille technologique pour faire face aux défis de la cyberdéfense

Pour faire face à l’accélération de l’évolution des cyber-menaces, les systèmes d’information et leurs usages doivent être adaptés en permanence. Cette anticipation est, et sera encore longtemps, un privilège et une responsabilité des humains. Les responsables de la sécurité doivent donc trouver des solutions pratiques à des problèmes complexes, dans un temps de plus en plus court, et si possible avant la matérialisation des menaces. Dans cet article, nous proposons de mobiliser l’intelligence collective humaine afin d’assurer un niveau de résilience satisfaisant face aux incertitudes liées à l’anticipation des cyber-menaces. Nous considérons que le système de milice suisse représente une chance unique pour déployer une approche bottom-up d’intelligence collective et de veille technologique. Enfin nous proposons trois axes stratégiques de préparation et illustrons notre propos à l’aide des projets Crowd-GPS-Sec et STM, développés par armasuisse.

RMS-2020-03-LINKEDIN

Source : RMS

Swissintell Webinar – High Impact Competitive Intelligence – 29.04.2020

2020_04_29_SWISSINTELL_Webinar

Become a member now and discover all membership benefits
such as free access to all our events in Zurich and Geneva !

REGISTER FOR THE EVENT VIA WEEZEVENT

HIGH IMPACT COMPETITIVE INTELLIGENCE: COMPETITIVE ADVANTAGE VIA COMPETITOR & MARKET ANTICIPATION

with Marc Limacher (Founder & CEO at INOVIS)

Date: 29 April, 17:00 – 18:00 CET

Registrants will receive a link by email to access the Webinar.

If you you can’t connect to the conference, please call +41-2256-75905 or contact info@swissintell.org

The goal of every business, whether large or small, is to maximise its competitive advantage. Competitive Intelligence (CI) supports business decision making by enabling the timely discovery of opportunities and threats. Join OUR WEBINAR to understand the role of CI in ensuring the continuing stability and prosperity of a business:

  • Learn how to transform your CI team into a high impact/high value organisation that anticipates early opportunities, warns of looming challenges, and provides actionable, proactive solutions to management.
  • Understand the success factors to grow a high impact CI function that manages different types of risk, including the optimal use of primary source “informants” (HUMINT).

REGISTER FOR THE EVENT VIA WEEZEVENT

Des chercheurs suisses chassent les «deepfakes»

Les vidéos truquées à l’aide de l’intelligence artificielle deviennent toujours plus sophistiquées. Des experts en Suisse romande réévaluent les risques que leur utilisation malveillante fait courir à la société, tout en mettant au point des outils innovants pour arrêter leurs auteurs.

Cela en développant un logiciel, en collaboration avec la société de cybersécurité Quantum Integrity (QI), qui peut détecter les images truquées, y compris les deepfakes. Grâce au «machine learning» (apprentissage statistique), le même procédé que pour les deepfakes, le logiciel apprend à faire la différence entre le vrai et le faux. «Avec beaucoup d’entraînement, ce programme peut aider à détecter les faux comme le ferait un humain», détaille M. Ebrahimi. «Plus on l’utilise, meilleurs sont ses résultats.»

Les «deepfakes» les plus diffusés ont un caractère parodique, impliquant des individus très en vue, comme des célébrités et des personnalités politiques, selon l’International Risk Governance Center (IRGC), qui souligne que «tous les deepfakes ne sont pas créés dans un but malveillant». Hollywood a également mis au point des technologies pour permettre le retour au cinéma d’acteurs décédés depuis longtemps. Antony Ebrahimi, de l’EPFL, affirme que, si tout se passe comme prévu, un sous-produit du projet EPFL/QI pourrait être l’utilisation éventuelle de cette même technologie pour créer des effets spéciaux de film. Selon l’IRGC, d’autres utilisations positives des techniques de contrefaçon sont la synthèse vocale à des fins médicales et la médecine légale numérique dans les enquêtes criminelles.

Source et article complet : swissinfo