Stratégie nationale de protection de la Suisse contre les cyberrisques

http://www.isb.admin.ch/themen/01709/01710/index.html?lang=fr

Le 27 juin 2012, le Conseil fédéral a approuvé la «Stratégie nationale de protection de la Suisse contre les cyberrisques (SNPC)». A travers cette stratégie, le Conseil fédéral entend, en étroite collaboration avec les autorités, les milieux économiques et les exploitants d’infrastructures d’importance vitale, réduire les cyberrisques auxquels tous ces acteurs sont exposés quotidiennement. La stratégie exclut explicitement les cas de guerre ou de conflit.

Selon la stratégie, les conditions de base essentielles pour réduire les cyberrisques sont et restent la responsabilité individuelle, la collaboration au niveau national entre les milieux économiques et les autorités, ainsi que la coopération avec l’étranger. A cet effet, la stratégie prévoit 16 mesures qui devront être mises en œuvre jusqu’en 2017.

Cybercriminalité: la Suisse a-t-elle les moyens de se défendre?

http://www.bluewin.ch/fr/infos/suisse/2014/8/19/cybercriminalite-en-suisse–la-strategie-de-la-traque-.html

Les cybermenaces ont fortement augmenté, ces dernières années. Le rapport semestriel de MELANI et le rapport annuel du Service de coordination de la lutte contre la criminalité sur Internet (SCOCI) présentent les principales tendances en matière de cybercriminalité, en Suisse et sur le plan international.
Les fraudes à la carte bleue, la vente par petites annonces ou aux enchères d’objets volés ou contrefaits, l’encaissement d’un paiement sans livraison de la marchandise, le piratage d’ordinateurs, la propagation d’un virus, la gravure pour soi ou pour autrui de musiques, films ou logiciels ou encore la diffusion d’images pédophiles, de recettes d’explosifs, d’injures à caractère racial sont autant d’atteintes aux biens et à la vie privée considérées comme des actes de cybercriminalité.

Information from the SBA regarding the disclosure of client details in payment transactions, securities transactions and other transaction types in connection with SWIFT

http://www.swissbanking.org/en/20090611-kundeninfo_swift.pdf

Banks primarily use the services of SWIFT for payment transactions and the processing of securities transactions. At present, there is no other company that offers such services
worldwide. Below we answer the questions that are posed to us most frequently with
regard to SWIFT and the risks connected with disclosing data abroad.