DEFTECH-SCAN January 2020

This report contains mentions of developments, activities, and entities in 14 countries / regions. The breadth of countries referenced is both intentional and indicative; that is, it is designed to demonstrate at least three levels of impact of technology and capability development, diffusion, and deployment beyond large militaries such as those in the United States, China, and Russia.

First, more small and mid-sized militaries are taking advantage of technology diffusion and new requirements to develop advanced technology-enabled capabilities. Saudi Arabian Military Industry’s decision in January to develop a national counter-drone program is a useful example. So, too, is the recent incorporation of facial recognition software into Turkey’s KARGUS drone. This dynamic is unlikely to slow.

Second, the implications of new technology-enabled capabilities and the military and geopolitical competitions they create or amplify are broad and frequently unpredictable. The C4ISTAR section of this report details use of tools and technologies in support of layered Russian disinformation campaigns that affected entities in countries as diverse as the United Kingdom, Lithuania, and Switzerland. Similarly, the emphasis on uses of technologies such as artificial intelligence and bio and neuro-technologies has already generated important questions about ethics and norms of use that are of interest to militaries of all sizes.

Third, as new technology-driven capabilities are actually deployed the need for small and mid-sized militaries to prioritize capabilities critical to complementing the new capabilities of allies and partners or counter ingthose of potential competitors or adversaries becomes more urgent.

Source & Full Report : DEFTECH

Inauguration du Cyber-Defence Campus à l’EPFL par Alain Mermoud

L’inauguration du Cyber-Defence (CYD) Campus et une conférence de deux jours à Lausanne le 5 septembre dernier ont marqué le début d’un partenariat renforcé entre le DDPS et l’EPFL.

La cyberdéfense exige des approches coordonnées en vue de s’adapter rapidement aux nouvelles menaces et de développer les compétences et capacités requises. Après Thoune et Zurich, armasuisse Science et Technologie (S+T) a ainsi implanté un nouveau site de son CYD Campus à l’Innovation Park de l’EPFL, marquant le début d’un partenariat avec le “Center for Digital Trust” (C4DT). Ce partenariat est placé sous le signe d’une collaboration plus étroite en matière de recherche et de développement avec l’écosystème de l’innovation de l’EPFL. Il vise à offrir de nouvelles perspectives de collaboration ouverte entre les chercheurs de l’EPFL, l’industrie et armasuisse. Ce partenariat met l’accent sur la promotion des transferts de technologies et d’innovations, en accordant la priorité à la cybersécurité, à la confiance numérique (Digital Trust), à la science des données et à l’intelligence artificielle (IA).

RMS_Mermoud_CYDCampus

Le DDPS renforce son partenariat de cyberdéfense avec l’EPF Lausanne

L’inauguration du Cyberdefence Campus à Lausanne le 5 septembre prochain et une conférence de deux jours les 5 et 6 septembre marqueront le début du partenariat renforcé en matière de recherche et de développement entre le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) et l’EPF Lausanne.

Architecture CYD

La cyberdéfense nécessite des efforts coordonnés pour s’adapter rapidement aux nouvelles menaces et développer les compétences et capacités requises. Le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) a par conséquent implanté un nouveau site du Cyberdefence (CYD) Campus à Lausanne, marquant le début d’un partenariat avec le « Center for Digital Trust » (C4DT) de l’EPF Lausanne. Placé sous le signe d’une collaboration plus étroite en matière de recherche et de développement entre le CYD Campus du DDPS et le centre d’innovation de l’EPFL, ce partenariat offrira de nouvelles perspectives de collaboration ouverte entre les chercheurs, l’industrie et armasuisse, Sciences et Technologies. La collaboration mettra l’accent sur la promotion des transferts de technologies et d’innovations dans les domaines de la cyberdéfense, en accordant la priorité à la cybersécurité, à la confiance numérique (Digital Trust), à la science des données et à l’intelligence artificielle.
 
Une conférence de deux jours pour marquer ce démarrage et consacrée à l’intelligence artificielle fera en outre intervenir des experts internationaux de premier plan issus du monde de la recherche, de l’industrie et des autorités à l’occasion de deux allocutions inaugurales et de dix présentations. Elle discutera du rôle que joueront les futures cybermenaces et les développements dans le domaine de l’intelligence artificielle pertinents pour le secteur de la défense et de la sécurité.

Tasks CYD

Une conférence de deux jours pour marquer ce démarrage et consacrée à l’intelligence artificielle fera en outre intervenir des experts internationaux de premier plan issus du monde de la recherche, de l’industrie et des autorités à l’occasion de deux allocutions inaugurales et de dix présentations. Elle discutera du rôle que joueront les futures cybermenaces et les développements dans le domaine de l’intelligence artificielle pertinents pour le secteur de la défense et de la sécurité.

Ce nouveau partenariat appartient à la réalisation du Plan d’action cyberdéfense du DDPS et soutient la Stratégie nationale de protection de la Suisse contre les cyberrisques (SNPC). Le CYD Campus sert de lien entre le DDPS, le monde académique et l’industrie pour les aspects de la cyberdéfense liés à la technologie et comme plateforme d’anticipation.

Source : DDPS