Contribution à la revue Hors-Texte: “La veille technologique et scientifique au service de l’écosystème fédéral de la cyberdéfense”

Hors-Texte est le bulletin de l’association genevoise des bibliothécaires et professionnels diplômés en information documentaire (AGBD) publié deux fois par année. Il propose des articles sur les problématiques bibliothéconomiques et cherche à donner un aperçu de ce qu’il se passe dans le monde des bibliothèques d’ici et d’ailleurs.

Le dernier bulletin, publié ce mois-ci, a pour thème la veille et inclut un article rédigé par trois membres de l’équipe Swissintell: “La  veille technologique et scientifique au service de l’écosystème fédéral de la cyberdéfense” à la page 66.

Par ailleurs, Swissintell a le plaisir de soutenir cette jeune revue avec une page informative sur nos activités.

Vous pouvez accéder au dernier numéro de la revue ainsi qu’aux précédentes publications :

GENEVA EVENT: Intelligence Economique, souveraineté numérique et autonomie stratégique de la Suisse : défis et perspectives – 28.04.2022 HEG Genève

Vous êtes cordialement invité-e-s à notre prochain événement organisé en collaboration avec la Haute école de gestion de Genève (HEG-Genève) – HES-SO et la Trust Valley :

Cet événement a lieu dans la salle B 3.12, au 3ème étage du bâtiment B, Campus Battelle, Rue de la Tambourine 17, 1227 Carouge

INSCRIPTIONS SUR INFOMANIAK

*** Programme de la soirée ***

17h00 General Assembly (GA) Swissintell (only for members)

***

18h00 Ouverture des portes

18h10 Prof. Hélène Madinier, Haute école de gestion de Genève

18h20 Lennig Pedron, Trust Valley

18h50 Thomas Jacobsen, Infomaniak

19h15 Prof. Jean-Henry Morin, Université de Genève

19h30 Discussion et table ronde, animée par Dr. Alain Mermoud, EPFL Cyber-Defence Campus

20h00 Apéritif dînatoire et réseautage

Souveraineté numérique: la Suisse se mobilise enfin!

La Suisse a, dans son Histoire, creusé des trous dans les Alpes pour assurer sa sécurité et préserver son indépendance et voilà que, sans combattre, le pays a confié le stockage d’une partie des données de l’Administration fédérale à des sociétés étrangères. L’appel à la chinoise Alibaba et aux américaines Amazon, IBM, Microsoft et Oracle, a surpris tous ceux qui s’inquiètent de la perte de souveraineté du pays, dans un des domaines clé de sa sécurité digitale. La Suisse, colonie numérique de la Chine et des États-Unis?

La décision a eu pour conséquences, heureuses, de réveiller les consciences. Une initiative parlementaire a été déposé à Berne, signée par tous les partis. En Suisse romande, la présidente du gouvernement vaudois, la Conseillère d’État Nuria Gorrite, a lancée l’idée d’un cloud souverain romand, un projet qu’elle entend mener avec la conférence latine des directeurs cantonaux du numérique. Et au bout du lac, un groupe de travail teste désormais la faisabilité d’un cloud sécurisé à l’intention de la Genève internationale.

Source et article complet : Le Temps