La place financière genevoise est à nouveau dans le viseur américain

La place financière genevoise pensait en avoir fini avec les amendes américaines depuis 2016. C’est à ce moment-là qu’avait été clôturé le programme de régularisation ouvert en 2013 pour régler la question des contribuables américains ayant possédé des comptes non déclarés en Suisse. Un programme volontaire qui avait permis à 78 établissements suisses d’éviter des poursuites moyennant un paiement cumulé dépassant 1,3 milliard de francs. Plusieurs grandes banques, placées sous enquête et donc exclues du programme, n’ont toujours pas réglé leur contentieux, notamment la Banque Cantonale de Zurich, HSBC ou Pictet. Mais c’est un autre type d’acteur qui vient de conclure un accord, avec la justice américaine, la société de gestion indépendante Prime Partners, à Genève. Contre un paiement de 5 millions de dollars (4,8 millions de francs), elle échappera à toute poursuite pour avoir elle aussi facilité l’évasion fiscale de résidents américains, a annoncé mercredi le Département américain de la Justice (DoJ).

Source : Le Temps

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.