La cybersécurité doit être intégrée en amont afin d’éviter les failles ultérieures

De 2014 à 2017, une défaillance a frappé l’informatique fédérale. Elle aurait pu permettre un accès non autorisé à certaines applications.

La défaillance concernait un nombre limité d’applications, qui nécessitent une procédure d’accès particulière. Pour des raisons de sécurité, le gouvernement refuse de rendre publique la liste des applications et des départements concernés.

Source : RTS Info

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.