Les Suisses de l’étranger menacer par l’échange automatique de renseignements

Les Suisses de l’étranger augmentent la pression sur les autorités aussi bien cantonales que fédérales face aux difficultés croissantes à disposer d’une relation bancaire en Suisse. L’échange automatique de renseignements leur pose de nouveaux problèmes en termes de protection des données.

Les menaces pour les Suisses de l’étranger devraient encore s’accroître avec la mise en œuvre de l’échange automatique de renseignements (EAR) dès 2018. La liste des 38 Etats avec lesquels la Suisse a signé l’accord devrait être élargie à 41 autres. La question n’est pas de nature fiscale mais relève de la protection des données. Pour Adrian Lobsiger, préposé fédéral à la protection des données, le niveau de sécurité est insuffisant dans 19 pays.

Source : Le Temps

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.