Le SRC peut désormais pirater des ordinateurs

Afin de pouvoir réagir à des dangers, le Service de renseignement de la Confédération (SRC) peut désormais procéder à des écoutes, placer des micros ou pirater des ordinateurs. L’aval du Tribunal administratif fédéral est toutefois nécessaire. Ses décisions de surveillance restent secrètes.

Adoptée par le peuple, la nouvelle loi sur le renseignement est entrée en vigueur le 1er septembre. Elle confère au SRC des compétences de surveillance supplémentaires. Mais pour les réaliser, il lui faut le feu vert du ministre de la défense Guy Parmelin et du Tribunal administratif fédéral ((TAF) à St-Gall.

Source : 24 Heures

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.