Carte et base de données des voyages de la Confédération du 01.01. 2010 au 31.12.2012

http://admintrips.ch/admintripsfr/index.html

La carte des voyages des employés de l’administration fédérale basée sur les réservations effectuées par la Centrale des voyages de la Confédération entre le 1er janvier 2010 et le 31 décembre 2012. Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung ont obtenu l’accès à ces données en vertu de la Loi sur la transparence (LTrans) après plus d’une année de négociations. Il s’agit de voyages effectués en avion, en train, en car, en taxi et en voiture de location. Les séjours dans les hôtels sont parfois également indiqués.

Liste des voyages effectués par le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) du 01.01.2013 au 31.12.2013

Cette liste ne concerne que les voyages vers Israël du DDPS dans le cadre de l’achat des drones israéliens. Elle a été obtenue au cours de l’enquête de Temps Présent au nom de la loi sur la transparence (LTrans).

Quand les espions deviennent entrepreneurs

http://www.bilan.ch/techno-les-plus-de-la-redaction/quand-les-espions-deviennent-entrepreneurs

epuis qu’Edward Snowden a révélé au monde les secrets les plus noirs de la NSA, de nombreux anciens espions de l’agence américaine de sécurité se sentent pousser des ailes d’entrepreneurs.

Sous le feu des projecteurs

Maintenant que l’institut est sous les projecteurs, plus besoin de garder ses qualifications dans l’ombre. Les alumni de la NSA dévoilent leur profil au grand jour et mettent en avant des compétences qui s’avèrent être très recherchées dans le secteur privé : cybersurveillance, sécurité sur Internet, protection de données et développement de logiciels.

À l’occasion d’une discussion avec le site d’information Venture Beat, James Bamford, le spécialiste de la NSA (auteur de cinq livres sur le sujet) a affirmé que les ex-espions n’ont plus aucun scrupule à divulguer leur carrière sur LinkedIn, une transparence qui n’aurait jamais pu être envisagée il y a à peine quelques années.

Christian Harbulot est l’Invité de la rédaction du matin de la Radio Télévision Suisse

http://www.rts.ch/la-1ere/programmes/l-invite-du-journal/5793481-christian-harbulot-expert-en-intelligence-economique-30-04-2014.html

http://www.ege.fr/index.php/actualites/la-revue-de-presse/item/christian-harbulot-est-l-invite-de-la-redaction-du-matin-de-la-radio-television-suisse.html

Le conseil d’administration d’Alstom se serait prononcé lundi soir pour l’offre de rachat déposée par General Electric, en concurrence avec l’allemand Siemens pour reprendre la branche énergie du fleuron industriel français. L’annonce officielle devrait être faite ce mardi matin avant l’ouverture de la bourse de Paris. Il faut dire que l’enjeu est de taille, du point de vue de l’emploi – 9000 postes sont concernés en France – mais aussi pour toute la stratégie énergétique du pays. C’est la raison pour laquelle ce conseil d’administration est suivi de près par le gouvernement français et notamment son ministre de l’Economie Arnaud Montebourg, qui prône une solution européenne forte. Fondateur et directeur de l’Ecole de Guerre Economique à Paris, Christian Harbulot vient de publier “Sabordage : comment la France détruit sa puissance”, aux Editions François Bourin.