Sicpa investit dans des start-up suisses

Dans une douzaine en Suisse car le terreau y est très fertile. Nous identifions les technologies les plus pertinentes et complémentaires à nos activités ou à celles des start-up dans lesquelles nous avons déjà investi. En cas d’intérêt, nous prenons une participation dans le capital de ces jeunes sociétés, à raison de moins de 10%. Nous les aidons à industrialiser leur solution et les mettons en contact avec notre département de recherche et développement qui comprend environ 150 personnes. Ensemble, nous développons la technologie vers d’autres applications et visons son industrialisation. Notre but n’est pas de réaliser des opérations financières.

Il y a, par exemple, Geosatis, établie au Noirmont (JU) et à Lausanne. L’entreprise développe des objets connectés sécurisés, à l’exemple de bracelets de surveillance électronique, permettant de géolocaliser des personnes. Des alertes immédiates sont déclenchées si le logiciel reconnaît une situation suspecte ou une modification risquée du comportement. L’entreprise maîtrise des techniques de miniaturisation que nous ne possédions pas en interne. Leur technologie pourra par exemple être utilisée par Arviem, une autre société dans laquelle nous investissons et qui développe des boîtiers électroniques destinés à sécuriser des cargos à risque. Nous voulons faire travailler ensemble les start-up pour créer de la valeur.

Source : Le Temps

 

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.