L’EPFL a un rôle majeur à jouer en cybersécurité

Nous apportons notre pierre à cette construction, nous sommes des ingénieurs, qui sont des castors qui mettent à disposition leurs outils, via une expertise dans tous les domaines: machine learning, internet des objets, blockchain, etc. A Yverdon, la Haute Ecole d’ingénierie et de gestion du canton de Vaud est excellente dans la recherche appliquée. Genève est important pour fédérer des acteurs internationaux, le WEF est aussi très actif dans ce domaine. DigitalSwitzerland est aussi utile. Nous sommes aussi en contact étroit avec nos collègues de l’EPFZ.

Concrètement, que fera le centre ces prochains mois ?

Nous avons déjà commencé l’année dernière, avec entre autres une formation d’une semaine pour sensibiliser du personnel juridique à la cybersécurité et un atelier sur la sécurité des wearables, ces appareils connectés que nous portons. Fin janvier, nous sommes responsables d’une journée Intelligence artificielle & confiance lors de la grande conférence AMLD à l’EPFL (26-29 janvier, www.appliedmldays.org). Ensuite, nous organisons plusieurs groupes de travail sur le sujet (identité numérique, protection de la sphère privée…) et allons aussi structurer les logiciels libres créés à l’EPFL pour mettre les plus utiles au service de la communauté.

Source : Le Temps

Stratégie “Suisse numérique”

La numérisation façonne toujours plus notre vie quotidienne. Grâce à son système politique stable et à ses capacités d’innovation très élevées, la Suisse est bien placé pour transposer dans le futur numérique le modèle d’une Suisse ouverte et moderne où il fait bon vivre. La transformation numérique permet un développement durable du pays.

Dans ce contexte, la Stratégie “Suisse numérique” fixe les lignes directrices régissant l’action de l’Etat et indique comment et dans quels domaines les autorités, l’économie, les milieux scientifiques, la société civile et les acteurs politiques doivent collaborer afin que la Suisse puisse tirer pleinement profit de ce processus de transformation.

Le Conseil fédéral souhaite que la Suisse exploite au mieux les possibilités offertes par la numérisation. C’est pourquoi, le 5 septembre 2018, il a adopté sa stratégie “Suisse numérique” pour les deux prochaines années. Dans ce cadre, il créera notamment un groupe de travail sur l’intelligence artificielle et soutiendra des initiatives dans le domaine des villes intelligentes (smart cities). En outre, l’administration fédérale intensifiera le dialogue avec les acteurs intéressés ou concernés, en particulier les cantons.

Documents disponibles sur admin.ch

 

Conférence sur l’intelligence artificielle du 27 septembre 2018 au GCSP

Plus de quarante de personnes se sont retrouvées le 27 septembre 2018 au Geneva Centre for Security Policy (GCSP) pour s’entretenir au sujet de l’intelligence artificielle (IA) et de ses impacts sur le renseignement et les professionnels de l’information.

Swissintell Event Artificial Intelligence GCSP

La soirée a été ouverte par Alain Mermoud, nouveau président de l’association. Il a présenté l’équipe qui l’épaule désormais pour permettre le développement de Swissintell. Christopher Cordey s’occupe des finances et des partenariats. Kilian Cuche est responsable pour la stratégie digitale. Les priorités de l’équipe sont l’augmentation du nombre de membres, le développement des partenariats et l’amélioration de la visibilité médiatique au sein des milieux économiques et politiques Cette brève introduction fut également l’occasion de présenter la nouvelle plateforme internet de l’association.

Swissintell Event Artificial Intelligence GCSP

La parole a par la suite été donnée au Colonel William Gargiullo, représentant le GCSP.

Swissintell Event Artificial Intelligence GCSP

Après cette entrée en matière, le Dr. Jean-Marc Rickli, responsable de la résilience et des risques globaux en sécurité internationale au GCSP et expert en technologies émergentes et en intelligence artificielle, est entré dans le vif du sujet.

Swissintell Event Artificial Intelligence GCSP

Son intervention s’est principalement attachée à l’influence de l’IA ainsi qu’aux phénomènes qu’elle provoque et auxquels nous devrons faire face.

Swissintell Event Artificial Intelligence GCSP

Alors qu’il y a quelques années une action significative devait impliquer une grande masse de personnes, il suffit maintenant d’une seule personne pour influencer un énorme réseau. L’IA pose aussi des questions éthiques en lien avec l’emploi des données personnelles. Elle dispose de toutes les données procurées par les utilisateurs d’objets technologiques. Quelques exemples de dérives ont été présentés. Reste à savoir quelles sont les possibilités pour les éviter.

Swissintell Event Artificial Intelligence GCSP

Pour les professionnels de l’information, l’IA offre également des opportunités, notamment dans le rétablissement de la vérité dans un contexte de généralisation des fake news, où les manipulations des images et des vidéos peuvent être exacerbées par l’IA. L’Intelligence Economique peut ainsi permettre, par le croisement et recoupement d’informations, de défaire certaines manipulations et d’établir des faits, afin de contribuer à la manifestation de la vérité.

Swissintell Event Artificial Intelligence GCSP