National Cybersecurity Centre – Semi-Annual Report 2020/2

The NCSC’s first semi-annual report deals with the most important cyberincidents of the second half of 2020 in Switzerland and internationally. It replaces the former MELANI semi-annual report. The main topic is digitalisation in the healthcare sector and the challenges it faces with regard to current cyberthreats.

“…In Switzerland, as in Europe, the healthcare sector urgently needs to adapt its infrastructures. At the same time, the regulatory changes under way and the growing pace of digitalisation in healthcare offer a fantastic opportunity to our industry. Our French neighbours are well aware of this challenge. On 18 February, France’s president announced a new strategy for developing the cybersecurity sector, involving the allocation of EUR 1 billion for cyber-issues, in particular the creation of a cybercampus. Under this plan, EUR 515 million have been allocated to developing sovereign solutions and EUR 176 million to public sector needs, especially those of hospitals and authorities…”

Source and Report : NCSC

Cyberattaques et désinformation au menu du nouveau rapport sur la politique de sécurité de la Suisse

La situation en matière de politique de sécurité est devenue plus instable, dans le monde mais aussi en Europe. La Suisse entend donc adapter encore davantage sa politique de sécurité au contexte changeant et aux nouvelles menaces. Fondé sur une analyse approfondie de la situation, le nouveau rapport définit les intérêts et les objectifs de la politique de sécurité suisse pour les prochaines années. Lors de sa séance du 28 avril 2021, le Conseil fédéral a lancé la procédure de consultation portant sur ledit rapport.

La situation en matière de politique de sécurité est devenue plus instable, confuse et imprévisible. Les tensions et les rivalités de nature politique ont augmenté, tout comme le risque de conflit à la périphérie de l’Europe. Dans ce contexte, le recours à des moyens dits hybrides, comme les cyberattaques et les campagnes de désinformation, est de plus en plus fréquent. Mais les moyens militaires conventionnels sont aussi de nouveau utilisés dans une plus large mesure pour la poursuite d’intérêts propres. En parallèle, les menaces comme le terrorisme islamiste n’ont pas disparu. Les changements climatiques entraînent par ailleurs des catastrophes naturelles toujours plus fréquentes et destructrices. Pour couronner le tout, une pandémie a éclaté, déclenchant une crise mondiale. La périphérie de l’Europe aussi est devenue plus instable ces dernières années, ce qui affaiblit l’effet protecteur de l’environnement géopolitique de la Suisse.

Il s’agit là de la substance du dernier rapport sur la politique de sécurité, qui montre comment la Suisse doit s’adapter au nouvel environnement. En l’occurrence, on assiste à l’apparition de nouvelles menaces, pour autant sans que les menaces existantes aient disparu. Dans cet environnement qui se caractérise de plus en plus par la gestion de conflits « hybrides », des moyens tels que les avions de combat modernes restent indispensables pour la protection et la sécurité du pays et de sa population. Le rapport évalue en outre les tendances mondiales en matière de politique de sécurité et identifie les menaces et les dangers concrets pour la Suisse, et montre comment la Suisse compte y faire face.

Source et rapport : admin.ch

Le DDPS fixe sa cyberstratégie 2021 – 2024

La cheffe du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS), la conseillère fédérale Viola Amherd, a approuvé la nouvelle Stratégie cyber du DDPS. Ce dernier fixe ainsi le socle de sa stratégie en matière de cyberdéfense pour les années 2021 à 2024 et souligne l’importance, sous l’angle de la politique de sécurité, du cyberespace pour la protection de notre pays.

Différentes tâches reviennent au DDPS en ce qui concerne, d’une part, la protection et la défense contre les attaques dans le cyberespace et, d’autre part, le soutien à apporter pour maîtriser de tels événements. La complexité et les défis de l’espace virtuel augmentent parallèlement aux nouvelles possibilités que nous offre la digitalisation croissante au quotidien. Afin de pouvoir faire face à ces menaces de manière appropriée à l’avenir également, la cheffe du DDPS, la conseillère fédérale Viola Amherd, a approuvé la nouvelle Stratégie cyber du DDPS. Ce document trace l’axe stratégique à suivre par le département en matière de cyberdéfense pour les années 2021 à 2024 : le DDPS contribue à la protection de la Suisse, la défend dans le cyberespace et augmente considérablement la liberté d’action du pays.

La stratégie prévoit trente champs d’action concrets, qui sont répartis entre quatre domaines-clés :

  1. Gouvernance et coordination ; par exemple le développement de l’organisation.
  2. Sécurité et résilience ; par exemple la mise en place de mesures servant à rétablir les systèmes après un incident.
  3. Situation et action ; par exemple des mesures défensives en cas d’attaque.
  4. Monitoring des tendances et soutien; par exemple la recherche, le développement et l’innovation.
Stratégie Cyber DDPS

Source et rapport : admin.ch