L’intelligence économique, un outil précieux pour les industries manufacturières et de services – 30.10.18

« L’intelligence économique, un outil précieux pour les industries manufacturières et de services »

La veille et l’intelligence économique sont devenues stratégiques pour la prise de décision dans les entreprises, particulièrement pour l’industrie.

Comprendre l’impact des évolutions technologiques, suivre de près les tendances du secteur propre à son industrie et mieux connaître ses concurrents et clients. Le but de l’intelligence économique est d’analyser les bonnes informations et les exploiter, pour permettre aux patrons de positionner leurs entreprises de la meilleure manière et d’éviter de dépenses inutiles.

Dans un monde inondé par la désinformation, ces données précieuses peuvent vous aider à anticiper les changements réglementaires et politiques, mais aussi à suivre les bonnes pratiques dans un environnement compétitif et en perpétuelle évolution.

MOT DE BIENVENUE ET PRÉSENTATION

Cédric Borboën
Président Fondateur et directeur général de FOROM®

Frédéric Dreyer
Directeur OPI

Olivier Dominik
Modérateur

CONFÉRENCES ET TABLE RONDE

CONFÉRENCES

Marie-Emmanuelle Chassot
Head of Baume

Hélène Madinier
Responsable du Master intelligence économique & veille stratégique HEG
Membre du comité Romand de Swissintell

Pascal Hulalka
Ingénieur Télécom, eMBA Leadership & Management, CTO chez Protectas SA

TABLE RONDE

Jerome de Nomazi
Cognitive Solutions, IBM watson

Frédéric Dreyer
Directeur OPI

David Borel
Directeur Adjoint Centredoc

PROGRAMME

16h00
Accueil des participant-e-s & réseautage

17h00
Mot de bienvenue

Conférence
L’intelligence économique,
un outil précieux
pour les industries manufacturières
et de services

18h00
Table ronde – partage d’expériences

19h00
Apéritif & réseautage

21h00
Fin officielle

Avec l’unité d’intelligence économique de l’OPI

 

Artificial Intelligence: opportunities and challenges for information professionals – 27.09.2018

*This conference will be held in French and the speaker can answer questions in English or German*

18.00: Doors opening

18.30-18.45: Welcome message from the GCSP & Swissintell President

18.45-19.30 : Artificial Intelligence: opportunities and challenges for information professionals by Dr Jean-Marc Rickli

Recent advances in artificial intelligence driven by growing computing powers, rising amount of generated data and improvement of machine learning algorithms have led to major breakthroughs. Google’s Deepmind Alphago algorithm beat the second best player of the game of Go in 2016 after several months of training. A revised version of this algorithm reached superhuman capabilities in the game of Go, shogi and chess in 34 hours in December last year. The speed of this technological growth is exponential and the proliferation of this technology in both vertical and horizontal. This raises alarming prospects about the potential malicious uses of this technology and the way to prevent them. A key aspect is to define regulations guidelines for the development of this technology and to find an appropriate inclusive framework of governance.

19.30-19.45: Questions & Answers

19.45-20.45 : Drinks and Networking

Please subscribe on Eventbrite

Le fédéralisme contre les manipulations politiques – Lausanne 30.05.2018

Le marketing politique est désormais équipé de puissants outils qui permettent d’influencer l’issue des scrutins. Canal de propagation de nombreuses manipulations politiques, le réseau social Facebook s’est récemment retrouvé au cœur d’un scandale lié à la diffusion de données personnelles des utilisateurs.

La Suisse est cependant relativement immunisée contre la propagande politique moderne (fake news, big data, astroturfing, etc.) grâce au fédéralisme et à son système politique de milice. C’est l’hypothèse que nos deux conférenciers viendront défendre, en s’appuyant sur les travaux du philosophe et mathématicien Nassim Nicholas Taleb.

Selon Taleb, la Suisse est le pays le plus anti-fragile du monde. Il définit l’anti-fragilité par la capacité non pas à résister à un choc mais à en profiter. Ce qui est résistant supporte les chocs et reste identique; ce qui est anti-fragile s’améliore. Cette qualité est propre à tout ce qui est modifié sur la longue durée, à l’instar de notre système politique.

M. Alain Mermoud est doctorant à HEC Lausanne. Il a développé un intérêt marqué pour l’œuvre de M. Taleb après l’avoir côtoyé professionnellement dans le monde bancaire. M. Kilian Cuche est étudiant en sciences de l’information et réalise actuellement une étude sur les besoins et pratiques en Intelligence Economique dans les partis politiques suisses. Ils nous présenteront ce sujet mercredi prochain 30 mai, à 20 heures, dans les locaux de la Ligue vaudoise, place du Grand-Saint-Jean 1 à Lausanne.

Source : Ligue Vaudoise